4 Conseils

Chacun peut contribuer à une réduction de la pollution lumineuse. Ceci est simplement faisable en respectant 4 petits conseils.

 

1. Illuminer seulement en cas de besoin.

Avant d’installer un éclairage, il faut se demander si c’est vraiment indispensable. On peut également penser à la durée de l’éclairage. Faut-il éclairer en permanence ou pourrait-on envisager des détecteurs de mouvements ou des minuteries, afin de limiter l’éclairage artificiel.

2. N’illuminer que le nécessaire

Lors de l’installation le rayon d’éclairage doit être le plus petit possible, c’est-à-dire ne pas rayonner trop loin.

 

3. Attention lors du choix de l’éclairage

Faites attention à la température de couleur lors du choix de l’éclairage. Essayez de ne pas dépasser les 3000°K, l’éclairage ne doit pas éblouir de trop pour ne pas attirer trop d’insectes.

4. Illuminer du haut vers le bas

Cette direction d’illumination devrait être respectée absolument, pour éviter la formation de « cloches lumineuses ».


Celui qui suit ces quelques conseils aide non seulement activement à combattre la pollution lumineuse et à valoriser l’obscurité naturelle, mais fait également des économies énergétiques et, par conséquent, épargne de l’argent.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

+352 / 90 81 88 – 1

NightLightandmore


© 2022 Night Light & More

Design by Molotov Design